Le petit Moneyslave

Infos sur le moneyslavery francophone

Qui pratique ?

Qui sont les moneymiss ?

Bien sûr on ne peut pas cataloguer l'une ou l'autre Moneymiss. Ce sont des femmes qui ont un pouvoir naturel de domination sur les hommes, ou alors des femmes qui ont compris qu'elles pouvaient exploiter les hommes faibles , soumis, ou intéressés par la pratique. On retrouve parmi ces femmes aussi bien des étudiantes, des femmes mûres qui ont une activité, des femmes qui n'ont pas d'activité mais qui vivent de leur troupeau, des escorts qui exploitent le filon. Ce sont souvent des femmes de caractère, qui ont un charisme, qui rayonnent.

Pourquoi une moneymiss devrait travailler alors que... ?

Le moneyslavery est une belle occasion pour une femme qui n'a pas envie de vendre son cul à un patron, de devenir sa propre patronne en exploitant les moneyslaves. Elle est une sorte de psychologue indépendante. Car pour le moneyslave, lâcher sa thune est une véritable délivrance, un soulagement, et ce n'est pas facile de le faire avec n'importe qui sans faire face aux jugements et se faire taxer de personne bizarre, pervers, etc. D'ailleurs on voit des femmes qui exploitent leur propre patron, en devenant la patronne de leur patron. Certaines en jouent sur leur profil, et c'est un fantasme puissant qui attire les moneyslaves comme des mouches.

Le Syndrome de l'imposteur ?

Pour une moneymiss qui voudrait débuter, il peut y avoir une sorte de syndrome de l'imposteur: en voyant les autres moneymiss qui sont dans la place, cela peut impressionner de débarquer de nulle part et s'exposer aux regards. Les moneymiss qui ont le plus de succès se foutent royalement de ça et y vont sans pitié.

Des Moneymistress influenceuses ?

Les moneymistress les plus en vue sont de véritables influenceuses de la communauté. Elle publie de manière régulière, du contenu frais, intéressant, original. Leur inventivité et leur régularité est la clé qui fait leur réussite sur le long terme. Au plus il y a de photos, au plus il y a de videos, au plus la moneymiss apparait dans toute sa splendeur dominante tous les jours, au plus les moneyslaves vont se précipiter à ses pieds et la supplier pour raquer encore et encore. En cela c'est un vrai métier d'être Moneymiss : cela prend du temps et de la matière gris pour publier et rester inventive. Cela s'apparente à du Community management, qui est un métier reconnu et pour lequel de nombreuses formations existent !